rotohamana

Lac Rotomahana au pied du mont Tarawera

Situé au centre de l’île Nord de la Nouvelle-Zélande, le lac Rotomahana possède une superficie de 8km² avec une profondeur maximale de 112,4m. Il est situé à une vingtaine de kilomètres de Rotorua, au pied du volcan Tarawera. La géographie du lac a été fortement altéré lors d’une forte éruption du Tarawera en 1886. Le volcan, ainsi que le lac se situe dans le caldera d’Okataina

Rotohamana
Le lac Rotomahana au sein du caldera

 

Geologie setting du Rotomahana

 

Autour du lac, il est possible d’observer trois types de roches:

– des conglomérats composés de roches détritiques volcaniques

– cendres volcaniques issues d’éruptions volcaniques

– des rhyolites. La rhyolite est une roche magmatique volcanique de couleur assez claire : rosée ou grise et parfois bleue. Les minéraux visibles à l’œil nu au sein de la roche sont: le quartz, le feldspath et la biotite

rhyolite
Rhyolite composée de quartz, feldspaths et biotite
Formation du lac Rotomahana

Le lac a été formé en même temps que le volcan Tarawera lors de l’apparition du caldéra de l’Okataina. Le caldéra est un effondrement formant un cratère issu d’une extrême et forte explosion lors d’une éruption volcanique. Lorsque le gaz va s’échapper, il va entraîner avec lui une grande quantité de cendre et de débris magmatiques dans une forte explosion volcanique sous la forme d’une nuée ardente. La chambre magmatique se retrouvant vide dans sa partie supérieure, elle va subir un effondrement de la croûte terrestre formant un cratère que l’on appelle caldéra.

Rotomahana
Formation d’un caldéra. L’activité volcanique va vider une partie de la chambre volcanique provoquant son effondrement

 

De ce caldéra d’Okataina va apparaître des dômes rhyolitiques . Avec ses 1111m de hauteur, le volcan Tarawera est le plus haut des trois dômes Wahanga, Ruawahia et Tarawera. Sa formation est issue de l’activité volcanique de la “Taupo Volcanic Zone” (TPZ).

 

Formation du Tarawera

 

Il y a 900 ans, l‘éruption du volcan Kaharoa commence via une forte explosion. Cette explosion a permis de déboucher le conduit de remonté du magma des débris volcaniques antérieurs.

 

Trawera
Formation des dômes Tarawera, Ruawaha et Wahanga

 

Ceci va entraîner la remonté d’un magma qui va se super-poser sur le dôme déjà existant (a). Une seconde explosion va accumuler des cendres et des débris sur le dôme (b). La seconde va aussi permettre de déboucher les nouveaux conduits de remonté du magma ce qui va l’évacuation du magma permettant de faire une nouvelle couche sur le dôme (c).

On peut ainsi définir la formation du volcan Tarawera comme une accumulation de laves et de débris sur plusieurs couches permettant d’élever le dôme.

 

 

En 1886 le Tarawa rentra en éruption tuant moins de 150 personnes. Ceci entraîna la destruction d’une des merveilles de la Nouvelle-Zélande, les “Pink and White Terraces”. L’eau chaude contenant de grandes quantités de bicarbonate de calcium a précipité le carbonate de calcium, laissant de grosses couches blanches de calcaire et de travertin sur les collines, formant des étangs et des terrasses naturels. Les terrasses dites blanches furent les plus grandes et considérées plus belles que les terrasses roses, où on pouvait nager. Elles furent considérées par certains la huitième merveille du monde et furent l’attraction touristique principale du pays

White Terraces par Charles Blomfield (1848–1926)

 

Randonnée autour du lac

 

Il existe une randonnée  sur 15 km permettant de se rapprocher des monts Tarawera, Wahanga et Ruawahia.

Tarawera
Vue du Tarawera lors de la randonnée

 

A la fin du chemin , après environs 3-4h de marche, nous arrivons à un camping avec des sources thermales. Ces sources thermales ont pour particularité de se trouver au sein du lac. Il est donc nécessaire de se tremper dans le lac pour atteindre les sources. Un vrais plaisir de sentir l’eau fraîche du lac et l’eau chaude des sources sur son corps après une randonnée.

Source chaude
Source thermale

 

Pour retourner, vous avez deux possibilités, soit reprendre le chemin, soit prendre le taxi bateau. Avec le taxi bateau vous allez pouvoir atteindre d’autre sources qui ne sont pas accessibles à pied. Mais il y a encore beaucoup de sources disponibles à pied autour du lac qui sont magnifiques.

 

Source

“The field guide to New Zealand Geology, An introduction to rocks, minerals and fossils”; Jocelyn Thrnton, Pinguin Books

“In search of ancient New-Zealand”; Hamish Campbell & Gerard Hutching; Pinguins books

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.