Krasnoïarsk

Krasnoïarsk 4 098km

Krasnoïarsk transsiberien_carte-krasnoiarsk

Deuxième arrêt de mon voyage à Krasnoïarsk

Krasnoïarsk deuxième arrêt sur le Transsibérien, est une ville située sur les bords Ienisseï. Située dans une région vallonnée, la ville est d’un cadre plus attrayant, plus opulente et plus développée que les autres villes de la Sibérie.

Arrivé dans la matinée à Krasnoïarsk, je décide de poser mes affaires dans une auberge de jeunesse (VOZDUH Hostel) avant de me diriger directement vers la réserve naturel des Stolby. Le bus 50 partant du centre ville va directement au pied de la randonnée pour rejoindre les immenses formations volcaniques, les dykes.

Stolby

Vous pouvez demander directement dans le bus à la vendeuse de tickets de vous prévenir pour l’arrêt oct. Typdaya. Après c’est aussi là que tout le monde s’arrête au bout de 30min de bus, donc vous n’aurez pas de soucis à trouver.

En arrivant, passez de l’autre côté de la route et prenez le chemin à droite qui est un escalier en bois. Vous arrivez sur une route s’enfonçant dans la forêt.

Vous commencez alors la balade de 7km pour atteindre les dykes au sommet. Le chemin est assez tranquille sans de dénivelé. Vous avez le choix entre la route assez plaisante ou le sentier en bois et en terre qui longe la route avec des descriptions de la nature environnante.

Arrivez au sommet vous tombez sur les dykes granitiques. Les dykes sont les reliques de la remonté du magma dans des fissures. Au fils des années, la roche autour du dyke commence à s’éroder permettant de dévoiler les dykes (plus résistant à l’érosion). Au bout de nombreuses années, il ne reste plus que la roche magmatique, le reste de la montagne l’entourant à disparu. Et ainsi apparaît ces dykes si imposant de plusieurs dizaines à centaines de mètres de hauteur.

Krasnoïarsk

 

Ces dykes sont parfaits pour y faire de l’escalade, et donc on y trouve de nombreux grimpeurs. Cependant, n’ayant pas vu de nombreux points d’assurages, j’imagine qu’ils faisaient surtout du bloc Au détour d’un sentier je tombe sur un homme faisant de la grimpe sans assurage. Il était installé toute la journée et grimpé les dykes sans aucun souci, on voyait clairement qu’il connaissait par cœur la roche.

Krasnoïarsk

 

Concernant la descente, comme il n’y avait pas de chemin, il se glissait dans entre deux parois comme un lézard.

Au même endroit j’ai rencontré des couchsurfeurs, dont un chilien (ayant vécu en France durant 5 ans) Alessandro, une chinoise et 3 russes. Ils visitaient aussi les dykes. J’ai donc continué mon parcours en leur compagnie. Cela m’a fait du bien de pouvoir parler anglais et français après quatre jours sans pouvoir avoir une vraie conversation.

 

Soirée

Après le retour, ils m’ont invité de les rejoindre pour un café. Je n’aurais pas imaginé que le café aurait lieu dans une yourte au bord Ienissei. En effet, en rentrant dedans, nous avons senti une atmosphère très différente de ce qu’on aurait peu imaginé. C’était musique jumb, flûte, danse, durant toute la nuit avec thé, tchaïe et repas de légumes. J’avais l’impression de me retrouver au Rêve de l’Aborigène. Nous avons donc bu, mangé, chanté, dansé pendant toute la soirée. C’était très plaisant. Nous avons rejoint des amis russes avec qui nous avons discuté sur de nombreux sujets.

On a autant parlé de nos raisons à chacun de voyager, que du vote du mariage pour tous en France et de notre vision avant et maintenant de la Russie. Je l’avoue que ma vision au bout de seulement une semaine a beaucoup changé sur la Russie, mais ceci je l’expliquerai à la fin de mon périple en Russie.

Krasnoïarsk

Nous sommes ensuite rentrés en longeant le fleuve tranquillement. Ainsi, durant trois kilomètres nous avons parcouru les rives tout en s’amusant, faisant de la musique et discutant. Nous nous sommes séparés, je suis retourné à l’hôtel chercher mes affaires et je suis allé à la gare de Krasnoïarsk, car oui mon train était à 3h du matin. Je me suis gouré sur les décalages horaires.

Voilà demain je serais au Lac Baïkal, un endroit magnifique !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.